Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Boucan & Cie

Boucan & Cie

Une vie pleine de bruit


Mon accouchement - Le 21/10/2014

Publié par Maman Boucan sur 31 Décembre 2014, 09:00am

Catégories : #Grossesse

Mon accouchement - Le 21/10/2014

Mon accouchement est arrivé comme un coup de fusil, sans prévenir (enfin si, je savais bien que ça allait finir par arriver, surtout la veille du terme !).

Je n'avais jamais eu de contractions pendant ma grossesse. Ca, tu ne le sais que le jour où tu as vraiment une contraction car là, pas de doute, ça fait mal, VRAIMENT mal. Avant ? C'était des tiraillements voyons ! Je tiens quand même à préciser qu'il existe sûrement des contractions qui font moins mal que les miennes. Les miennes ont été violentes (j'ai vomi 3 fois de douleurs, mais chut, faut pas le dire !), elles ne sont pas montées progressivement en intensité. J'en veux pour preuve qu'en 3 heures, mon col était dilaté à 8. Et puis, les deux premières ont été espacées de 30 minutes, puis la troisième de 15 minutes, et après bingo toutes les 5 minutes voire moins.

Je suis donc arrivée avec Gros Boucan à 7h du matin à l'hôpital, en prenant mon temps car on m'avait dit qu'un premier c'était en moyenne 12h de travail. J'avais oublié ce que voulait dire "en moyenne" moi qui ai fait un bac S ! La sage-femme m'ausculte et me dit "euh, vous voulez la péridurale ?". Moi tout sourire "Ohhh oui !". Elle "Alors c'est maintenant car vous êtes dilatée à 8, beau boulot Maman Boucan ! Par contre, pour le deuxième faites-moi plaisir, venez dès la première contraction hein, parce que si la poche des eaux s'était rompue, votre bébé serait sûrement déjà là !". Merci Gros Boucan de m'avoir dit d'accélérer le pas à la maison.

Oui vous avez bien lu, moi tout sourire. Car je l'ai bien vécu cet accouchement. Il me faisait mal, très mal, à en crever mais c'est un mal nécessaire pour rencontrer la chair de sa chair. Alors je l'ai acceptée cette douleur, sans problème (merci ma SF de prépa accouchement !). Gros Boucan et moi avons même bien ri devant la pancarte que je vous mets en photo. On se demandait comment ils "éjectaient" le bébé une fois né du coup (oui on a un sens de l'humour surdéveloppé c'est comme ça !).

Alors 7h05, Dieu (non pas celui qui dirige le monde, mais l'anesthésiste !) arrive dans la salle et me dit que dans 10 minutes, la douleur, on n'en parle plus ! Et il n'a pas menti (bah évidemment vu que c'est Dieu...). Une super péri : plus du tout de douleur mais je sentais tout ce qui se passait dans mon corps. Bon, heureusement que je me suis rendue compte que le tuyau s'était débranché dans mon dos sinon au moment où j'ai poussé, 3h après, la douleur serait sûrement revenue...!

7h15, Maman Boucan a le sourire jusqu'aux oreilles : je n'ai plus mal ! La SF me dit "Maman Boucan je vais être obligée de vous faire patienter maintenant. C'est la folie cette nuit, toutes les femmes des alentours accouchent et on a trois césariennes d'urgence ! Petit Boucan va très bien, on la surveille au monito donc pas de soucis on revient dans 20 minutes".

Bon elle est revenue au bout de 3h en fait parce que c'était un peu Verdun à l'extérieur de ma chambre, et moi tout était tranquille. Mais bon, quand elle est venue à 10h15, je lui ai dit que c'était le moment. Je sentais bien que Petit Boucan allait pointer le bout de son nez et moi je fatiguais. Et je ne voulais pas fatiguer, je voulais être une championne olympique de la poussée, je ne voulais pas de ventouses, de forceps ou pire, de CESARIENNE. Alors je m'étais entraînée, j'avais tout fait comme il faut comme m'avait dit ma SF de prépa. A la maison quand j'avais les contractions j'ai bougé : j'ai fini ma valise, fait le lit, descendu et remonté les escaliers, Gros Boucan m'a même fait couler un bain bien chaud !

Alors 10h30 on s'installe, 10h35 je commence à pousser. Les SF me coachent : "Allez on pousse Maman Boucan, on y va à fond, on donne tout !"

10h40, les SF ne disent plus rien, elles me regardent pousser et font un petit signe de tête du genre "c'est bien !"

10h44, on arrête de pousser Maman Boucan, on arrêteee... trop tard !

10h45, Petit Boucan est née, magnifique avec ses beaux yeux bleus qui me dévisagent déjà, et tant pis pour la petite déchirure qui me vaut quelques points de suture !

Maman Boucan verse une larme, Gros Boucan aussi, on est heureux et ébahis par la plus belle chose qu'on ait faite tous les deux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Très beau récit!! :)<br /> Ça me rappelle le mien je dois dire. Et quelle rapidité dis donc !!!
Répondre
M
Merci, si Petit Boucan a un jour un petit frère ou une petite soeur, il ne faudra en effet pas trainer pour aller à la maternité ;-)
J
Magnifiquement terrifiant ! Merci pour ce bel article, et au passage pour ce super blog que je découvre !
Répondre
M
Merci beaucoup, ça fait plaisir de voir que c'est lu et que ça plait. Mais pas d'inquietude, le moment venu on oublie le côté &quot;terrifiant&quot; et on garde le &quot;magnifique&quot;!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents